La vallée des larmes

La vallée des larmes est un creux sous l'œil, situé entre la partie haute du nez et les pommettes. Elle est en continuité avec le cerne, sillon qui se situe entre la paupière inférieure et la joue ( sillon jugo-palpébral).

La vallée des larmes est une expression poétique pour désigner cette région où viennent s’écouler les larmes avant de rouler sur les joues.

La vallée des larmes apparaît sous l’effet des modifications osseuses, musculaires et graisseuses liées à l’âge. Avec le temps en effet, la pesanteur amène cette zone à se creuser. La graisse située à ce niveau tend à disparaitre ou migrer vers le sillon nasogénien un peu plus bas dans le visage (sillon entre les joues, la partie basse du nez et l’angle de la bouche).

Des bajoues peuvent se former et donner au visage un ovale irrégulier. La mine est triste et fatiguée.

La vallée des larmes s’accentue aussi naturellement avec l’âge suite à un relâchement musculaire et osseux autour des pommettes. Les changements hormonaux (ménopause), et/ou le non-respect de certaines règles d’hygiène de vie (stress, tabac, manque de sommeil, exposition solaire) sont des éléments amplificateurs.

Souvent les patients consultent pour une intervention au niveau des sillons nasogéniens mais l’examen médical révèle plutôt qu’il s’agit d’un creusement de la vallée des larmes. Le visage manquant de soutien, les tissus s’affaissent et majorent les sillons nasogéniens. Traiter en premier lieu la vallée des larmes, produira un effet « minilift » qui donnera un aspect rafraichi et défatigué au visage, sans avoir forcément besoin d’intervenir sur les sillons nasogéniens.

Traitement

Le traitement de la vallée des larmes est simple et efficace. En médecine esthétique, il consiste à combler cette zone avec un produit volumateur de type acide hyaluronique réticulé, Radiesse ou Ellanse. L’acide hyaluronique se révèle être un produit de référence dans le cadre du rajeunissement volumétrique médical grâce à sa durée d’efficacité (6 à 18 mois), sa haute tolérance, sa

Biodégradabilité, ses effets immédiats, ses effets secondaires minimes et exceptionnels.

 

Selon le stade d’évolution de la vallée des larmes, le traitement sera adapté.

 

Le comblement est réalisé par injection, à l’aide d’une canule et est souvent combiné à une injection au niveau des pommettes.

Le traitement de la vallée des larmes donne un résultat immédiat. Le visage parait naturellement reposé, frais, rajeuni et harmonieux.

L'intervention / Les gestes médicaux

Il s’agit d’injecter le produit dans l’épaisseur de la peau ou plus profondément, de manière à corriger la dépression et les pertes de volume dues à l’âge et provoquant la vallée des larmes.

Un « pré-trou » (une pré-injection ?) est réalisé au niveau du tiers supérieur du sillon nasogénien. Il permet d’atteindre la vallée des larmes et de traiter de façon concomitante la partie haute du sillon nasogénien.

Une autre technique consiste à réaliser des bolus par injection à l’aiguille. Elle offre également  d’excellents résultats. Les injections peuvent être pratiquées sans anesthésie d’autant qu’actuellement, la plupart des produits sont associés à un anesthésique local, déjà présent dans la seringue.

En fonction des zones à traiter, de leur ampleur, des améliorations escomptées, et éventuellement de l’anesthésie à réaliser, la séance d’injection peut se dérouler entre 10 et 60 minutes.

 

Le traitement de cette région est capital dans le processus de rajeunissement global du visage.

Parfois quand le cerne est très creusé, il peut être recommandé de le traiter en même temps ou  secondairement, pour un effet plus visible encore. La technique employée est celle de la canule, avec injection d’acide hyaluronique peu ou pas réticulé pour éviter l’apparition d’œdème. Les ecchymoses et hématomes sont effectivement fréquents dans cette région.

Pour de plus amples informations