Rides d'amertumes ou rides de la marionnette

Comme son nom l’indique, le pli d’amertume donne l’air… amer, voire triste.

La ride d’amertume porte aussi le nom de ride de la marionette (marionettes lines).  C’est une ride verticale qui part du coin de la lèvre jusqu’au bas de la mâchoire inférieure, en direction du menton. Tout d’abord une ombre verticale apparaît sous les commissures des lèvres, puis ces rides sont plus marquées et évoquent la mâchoire articulée d’une marionnette ventriloque. Parfois, l’expression d’amertume s’accentue en haut avec l’abaissement des commissures des lèvres, et en bas, avec la formation des bas-joues…

D’où la nécessité pour le chirurgien de considérer l’ensemble du visage dans sa proposition de traitement.

Les rides horizontales apparaissent souvent en premier. Ce sont les rides au coin des yeux (pattes d’oie) et sur le front. Les rides verticales, plus profondes et plus marquées, traduisent les contractions musculaires répétées et les expressions du visage.

Plusieurs facteurs contribuent à l’apparition des rides, qu’elles soient verticales ou horizontales : l’héritage génétique (perte d’élasticité et de fermeté, ralentissement de la régénération cellulaire),  les changements hormonaux, l’exposition  au soleil, le tabagisme, la pollution, le stress et les expressions répétées du visage.Avec les années, les muscles et la peau du visage se relâchent. La peau imprime les plis de nos mouvements spontanés et inconscients et n’arrive plus à retrouver son lissé initial.

Disgracieuse la ride de la marionnette, naît d’une surcharge cutanéo-graisseuse en amont (chute de la graisse des pommettes et relâchement de la peau) et du creusement de la région péri-mentonnière, en aval, liée à l’hyperactivité du muscle triangulaire.

Les traitements classiques pour gommer les rides d’amertume sont :

L’injection de comblement à l’acide hyaluronique ou au Radiesse® pour remplir cette zone décharnée
Le traitement des zones voisines, telles que l’ourlet des lèvres à l’acide hyaluronique afin de relever une commissure tombante, la restauration des pommettes par un comblement à l’acide hyaluronique ou l’utilisation de fils tenseurs résorbables, afin de mettre à nouveau en tension les joues et diminuer ainsi la surcharge cutanée en amont (voir les chapitres concernés)
Un point de toxine botulique afin de relâcher le muscle triangulaire

Les différents traitements possibles

L’injection d’acide hyaluronique ou Radiesse®(hydroxy-apatite de calcium)

Quand il est débutant, un comblement avec de l’acide hyaluronique dans les coins de la lèvre supérieure et inférieure suffit généralement. L’amélioration dure douze à dix-huit mois.

Il s’agit d’une solution phare dans le rajeunissement du visage. Les injections de produits volumateurs permettent effectivement de redonner de la rondeur et donc de la jeunesse au visage. Les injections d’acides hyaluroniques ont une efficacité immédiate. Les produits utilisés sont résorbables et s’éliminent progressivement.

Naturellement présent dans notre organisme, l’acide hyaluronique ne risque pas d’être rejeté.

Dans notre peau, l’acide hyaluronique joue un rôle fondamental : il lui donne son maintien, assure son élasticité et sa fermeté et lui procure son aspect lisse et rebondi. Mais avec l’âge, la production d’acide hyaluronique ralentit.

Dans le traitement du vieillissement, l’acide hyaluronique comble les rides et repulpe la peau alors que la toxine botulinique inhibe les muscles d’expression pour éviter les plis et donc les rides. L’acide hyaluronique à injecter se présente sous forme de molécules agrégées les unes aux autres.  Plus elles sont agrégées, plus le produit est dense.

Le médecin choisira la densité et la fluidité adaptées à l’acte à réaliser. Un des avantages de l’acide hyaluronique est qu’il a une durée de vie limitée dans le temps. Donc un excès peut se résorber et donner un aspect plus naturel.

Le fait de combler la ride avec de l’acide hyaluronique va donner l’impression que votre visage est plus reposé.

Le comblement de la ride d’amertume entre généralement dans le cadre d’un rajeunissement global du visage incluant le traitement des zones voisines : l’ourlet de la lèvre, les pommettes et les joues.

Le Radiesse ou hydroxyapatite de calcium est un produit de comblement qui bénéficie de nombreuses propriétés pour la peau. Une fois injecté sur la zone à traiter il ne migre pas, n’attire et ne retient pas l’eau et est totalement résorbable. Il se positionne comme un vecteur qui va soutenir et retendre la peau, et qui va attirer autour de lui les fibroblastes produisant du collagène.

 

L’injection de botox

Pour des rides plus présentes, le traitement de choix consiste en une injection de toxine botulique (botox) dans le muscle abaisseur du coin de la bouche.

Une injection induit un affaiblissement des muscles hyperactifs, sans pour autant affecter leur fonctionnement normal. L’observation des patients traités avec de la toxine botulique depuis 30 ans a révélé une non-toxicité et les accidents restent très rares.

Cette technique n’est ni dangereuse, ni définitive. La toxine botulique est appréciée car elle très peu toxique et donne un résultat modifiable puisque limité dans le temps.

Lorsque la ride est marquée il peut être judicieux d’associer les injections de botox à des injections d’acide hyaluronique peu réticulé pour combler directement la ride. Cela permet d’obtenir un excellent résultat au niveau esthétique et sur la durée.

Gestes médicaux

Pour l’injection d’acide hyaluronique 

L’acte se pratique en cabinet, sans anesthésie. L’injection n’est pas douloureuse car la seringue contient un anesthésiant.

Le médecin peut utiliser différentes formes d’acides hyaluroniques. L’acide hyaluronique souple et fluide est adapté pour suivre les mouvements du sourire, de la mastication.

Pour combler les petites stries, le médecin privilégiera un acide hyaluronique faiblement réticulé. L’injection se fait « ride par ride ». Cette technique, appelée « nappage  consiste à diffuser en éventail l’acide hyaluronique fluide sous la peau. Cela permet d’éviter les poches et boules et de retendre la peau.  

 

S’il y a encore quelques années les médecins esthétiques agissaient sur la ride uniquement en piquant directement dans le sillon, aujourd’hui la technique a bien évolué au profit d’un résultat plus naturel, en redonnant des points d’ancrage à différent niveau du visage. Cette technique donne un résultat proche du lifting qui dure entre neuf mois et un an. Le résultat est immédiatement visible après l’intervention : le visage est apaisé, le sourire léger !

 

L’injection de botox

La toxine botulique est injectée avec une seringue dans le muscle abaisseur, au coin de la bouche. Elle va se loger au niveau du nerf musculaire responsable de la contraction. Lees effets de la toxine botulique sont temporaires et nécessitent le plus souvent la prise d’anticoagulants.

 

Lorsque la ride est très marquée il peut être judicieux d’associer les injections de botox à des injections d’acide hyaluronique peu réticulé pour combler directement la ride. Cela permet à la fois d’obtenir un excellent résultat au niveau esthétique et sur la durée.

L’acte se pratique en cabinet, sans anesthésie. L’injection n’est pas douloureuse car la seringue contient un anesthésiant.

 

Pour les suites, il est recommandé d’éviter les grimaces et mimiques durant les 24 heures suivant l’acte. La séance dure environ 30 mn.

Comme après toute injection, des ecchymoses peuvent apparaître durant quelques jours. Un oedèmeréactionnel peut survenir durant 48 à 72h. Il correspond à l’inflammation causée par le traumatisme de l’aiguille. Le médecin utilise une canule pour éviter les douleurs, limiter les bleus et réaliser un nappage d’acide hyaluronique homogène.

L’injection d’acide hyaluronique est contre-indiquée pour tous ces cas :

– femme enceinte ou allaitante,

– antécédents d’allergie à l’acide hyaluronique,

– infections cutanées en cours (herpès labial notamment),

– maladies auto-immunes non stabilisées depuis au moins 1 an.

NB : les anticoagulants oraux n’étant pas une contre-indication… il est déconseillé cependant de prendre de l’aspirine ou des anti-inflammatoires 7 jours avant la séance, sauf pour raison médicale.

 

Pour de plus amples informations