COMMENT TRAITER LA RÉGION PRÉAURICULAIRE ET LE LOBE DE L’OREILLE

Comme d’autres parties du corps, les lobes d’oreilles se modifient avec l’âge. Subissant les effets de la gravité et une perte graisseuse liée au vieillissement, ils s’agrandissent deviennent atrophiques et flasques. Avec le temps, les tissus se relâchent, la peau perd en élasticité et la graisse a tendance à fondre. Cela s’avère particulièrement visible au niveau des lobes d’oreilles qui, en perdant leur volume, pendent et font paraître moins jeune.

Des rides préauriculaires peuvent apparaître avec l’âge ou parfois suite à lifting : si trop de peau a été enlevée lors de l’opération, l’oreille a tendance à se rapprocher de la joue.

Plusieurs facteurs contribuent à l’apparition des rides préauriculaires, qu’elles soient verticales ou horizontales : l’héritage génétique (perte d’élasticité et de fermeté de la peau, le ralentissement de la régénération cellulaire), les changements hormonaux, l’excès d’exposition au soleil ou aux rayons UV, la consommation d’alcool, le tabagisme, la pollution, le stress …

Le traitement des rides préauriculaires et du lobe de l’oreille peut se faire isolément ou en concomitance avec d’autres zones, comme les pommettes.
Les traitements sont à considérer au regard de l’aspect clinique de la peau et de la demande faite par le patient. Le praticien étudiera attentivement toute la région de l’oreille et la mettra en perspective avec l’ensemble du visage. Il évaluera l’élasticité des tissus, le relâchement des lobes et considèrera l’importance des rides.

 

res pulpeuses qui sont devenues plus fines et leur donnent un air sévère. D’autre part, avec le temps, de petites lignes verticales traversent l’ourlet des lèvres. D’abord ridules, elles se creusent pour former de véritables rides : les rides péribuccales. Ces marques du temps perpendiculaires sont parfois affublées du nom peu poétique de « code barre ». Elles donnent au visage une expression amère et triste. Les rides péribuccales dessinent un contour de lèvres fendillé qui rend le trait de rouge à lèvre moins net ou le fait carrément filer.

Si vus vous demandez pourquoi, ces rides sont apparues, la raison est simple : tout comme l’ensemble de notre organisme, la peau est soumise aux effets du temps. Au fil des années, la quantité d’acide hyaluronique présente dans notre corps diminue. Entre 40 et 50 ans, notre corps a déjà perdu 50% de sa réserve d’acide hyaluronique. Progressivement, la peau s’affine, s’assèche et perd de son élasticité.
C’est pourquoi avec l’âge, l’harmonie globale de votre visage évolue : vos joues et pommettes se creusent, certaines rides jusqu’ici inexistantes deviennent visibles, l’ovale et les contours de votre visage se modifient. Alors que la diminution de production naturelle d’acide hyaluronique provoque des rides, la perte de volume est une conséquence de la migration de graisse vers le tiers inférieur du visage.
Il en résulte un visage plat avec des contours mal définis et des lèvres plus fines. Le vieillissement est cutané est certes inéluctables mais il existe aujourd’hui de nombreuses solution pour en défier les signes.

Les différents traitements possibles

L’injection d’acide hyaluronique ou Radiesse®(hydroxy-apatite de calcium) 

Les injections par produits volumateurs tels que l’acide hyaluronique et le Radiesse® (hydroxy-apatite de calcium) constituent une solution phare dans le traitement du vieillissement.
En comblant les creux, ils redonnent de la rondeur et donc de la jeunesse aux tissus.
Les produits utilisés sont résorbables et s’éliminent progressivement. Ils ont une efficacité immédiate.
Sur l’épiderme mince de la zone préauriculaire, le comblement des rides fines s’effectue avec un produit faiblement ou moyennement réticulé. La région préauriculaire se creuse parfois fortement et peut bénéficier d’un traitement volumateur avec un acide hyaluronique très réticulé, en même temps que le traitement des pommettes.

Dans le cas, d’un lobe d’oreille vieillissant, le médecin injecte directement un produit modérément ou fortement réticulé ou de la graisse, suivi d’un massage destiné à bien répartir le produit. Les oreilles percées ne sont pas une contre-indication à ce comblement, ni une source d’effet secondaire. Certains défauts, après une chirurgie ou de naissance, un traumatisme de la face peuvent être légèrement corrigés.
Naturellement présent dans notre organisme, l’acide hyaluronique ne risque pas d’être rejeté.
Dans notre peau, l’acide hyaluronique joue un rôle fondamental : il lui donne son maintien, assure son élasticité et sa fermeté et lui procure son aspect lisse et rebondi. Mais avec l’âge, la production d’acide hyaluronique ralentit.
Dans le traitement du vieillissement, l’acide hyaluronique comble les rides et repulpe la peau alors que la toxine botulinique inhibe les muscles d’expression pour éviter les plis et donc les rides. L’acide hyaluronique à injecter se présente sous forme de molécules agrégées les unes aux autres. Plus elles sont agrégées, plus le produit est dense.
Le médecin choisira la densité et la fluidité adaptées à l’acte à réaliser. Un des avantages de l’acide hyaluronique est qu’il a une durée de vie limitée dans le temps. Donc un excès peut se résorber et donner un aspect plus naturel.
Le Radiesse ou hydroxyapatite de calcium est un produit de comblement qui bénéficie de nombreuses propriétés pour la peau. Une fois injecté sur la zone à traiter il ne migre pas, n’attire et ne retient pas l’eau et est totalement résorbable. Il se positionne comme un vecteur qui va soutenir et retendre la peau, en attirant autour de lui les fibroblastes produisant du collagène.

 

Le lipofilling 

Le lipofilling est une opération de chirurgie esthétique qui vise à remplir de manière définitive des endroits plats, affaissés ou asymétriques tels que des lobes d’oreilles tombants. Le principe consiste à prélever de la graisse dans une zone qui en est riche et à réinjecter les cellules graisseuses. Il s’agit de la propre graisse du patient.

 

GESTES MEDICAUX

Pour l’injection d’acide hyaluronique :

L’acte se pratique en cabinet, sans anesthésie. L’injection n’est pas douloureuse car la seringue contient un anesthésiant.
Le médecin peut utiliser différentes formes d’acides hyaluroniques. L’acide hyaluronique souple et fluide est adapté pour suivre les mouvements du sourire, de la mastication.
Pour combler les petites stries, le médecin privilégiera un acide hyaluronique faiblement réticulé. L’injection se fait « ride par ride ». Cette technique, appelée « nappage consiste à diffuser en éventail l’acide hyaluronique fluide sous la peau. Cela permet d’éviter les poches et boules et de retendre la peau.

Pour les suites, il est recommandé d’éviter les grimaces et mimiques durant les 24 heures suivant l’acte. La séance dure environ 30 mn.
Comme après toute injection, des ecchymoses peuvent apparaître durant quelques jours. Un oedème réactionnel peut survenir durant 48 à 72h. Il correspond à l’inflammation causée par le traumatisme de l’aiguille. Le médecin utilise une canule pour éviter les douleurs, limiter les bleus et réaliser un nappage d’acide hyaluronique homogène.

L’injection d’acide hyaluronique est contre-indiquée pour tous ces cas :
– femme enceinte ou allaitante,
– antécédents d’allergie à l’acide hyaluronique,
– infections cutanées en cours (herpès labial notamment),
– maladies auto-immunes non stabilisées depuis au moins 1 an.
NB : les anticoagulants oraux n’étant pas une contre-indication… il est déconseillé cependant de prendre de l’aspirine ou des anti-inflammatoires 7 jours avant la séance, sauf pour raison médicale.

 

Le lipofiling

Il s’agit de récupérer de la graisse du patient au moyen de fines canules d’aspiration dans des zones en excès (souvent le ventre ou les cuisses). Cette graisse est réinjectée au moyen de canules encore plus fines pour ne provoquer aucune cicatrice. Pour optimiser le résultat, la graisse est placée de la profondeur jusqu’à la surface. Un excès de volume est nécessaire car il existe une perte quantitative de la greffe (maxi 30%).

Des ecchymoses sont fréquentes au visage et ne durent que quelques jours. Le résultat final s’obtient en quelques semaines (8 semaines en moyenne). L’opération se déroule en clinique, sous anesthésie locale et en ambulatoire.
Le résultat est définitif contrairement aux techniques par injections de produits volumateurs.
Le rendu est naturel et de consistance souple.
Le lipofiling étant une greffe de cellules vivantes donc complètement biologique, il ne présente aucun risque d’allergie, de formations de coques ou de rejet.En revanche, s’agissant d’une opération, un lipofiling nécessite une courte hospitalisation.

 

Pour de plus amples informations