Description

Le volume et la forme des joues participent à l’harmonie du visage. Des pommettes bien dessinées soulignent un regard. Avec le menton en pointe, elles composent un triangle équilibré qui a longtemps été considéré comme un critère de beauté.
Des joues trop effacées véhiculent l’image d’une personne sévère. Des joues trop rebondies sont associées à un visage poupin, ce qui n’est pas forcément apprécié à l’âge adulte.
Les joues peuvent donc donner une image erronée de votre personnalité.
En dehors d’un problème structurel, les joues peuvent également évoluer avec l’âge et les pommettes s’affaisser. En vieillissant, les tissus se relâchent et la graisse a tendance à fondre. Cela s’avère particulièrement visible au niveau des pommettes qui, en perdant leur volume, creusent les cernes et font paraître moins jeune.

Des solutions en médecine esthétique et chirurgie existent pour remodeler les joues en fonction de vos attentes.
Elles permettent aussi de corriger les problèmes d’asymétrie, quelle qu’en soit la cause.

Traitement

– Les injections volumatrices (acide hyaluronique, radiesse, lipofilling)

Il s’agit d’une solution phare dans le rajeunissement du visage. Les injections de produits volumateurs permettent effectivement de rééquilibrer l’ensemble du visage grâce au traitement concomitant indirect des sillons naso-génien, des plis d’amertume, de l’ovale du visage et des pommettes.
L’injection de produits de comblement très volumateurs (à base d’acide hyaluronique très réticulé) dans le derme profond va redonner de la rondeur et donc de la jeunesse au visage.
L’effet repulpant sera visible immédiatement et durera un an et demi environ. Le visage va paraitre plus reposé, le regard adouci.
Naturellement présent dans notre organisme, l’acide hyaluronique ne risque pas d’être rejeté. Constituant naturel de la peau, il confère des propriétés d’élasticité et de densification au derme. Il est bio-compatible et bio-résorbable par la peau.
Le produit n’est pas identifié comme un élément étranger à notre corps, bien qu’il soit obtenu par biosynthèse. De plus, il ne nécessite pas de tests de compatibilité préalables.
Les résultats sont immédiatement perceptibles et l’acide hyaluronique ne présente généralement aucun risque d’allergie ni de développement de maladies immunitaires. Les résultats obtenus durent environ un an. Toutefois, ils peuvent varier selon la situation, la zone à traiter et la personne.

– Le mésolift (acide hyaluronique)

L’action du mésolift consiste en une réhydratation intense et un apport d’antioxydants in situ.
Le mésolift fonctionne un peu comme une crème très riche qui pénètre en profondeur dans la peau mais avec un effet qui dure dans le temps.
Rapidement, la peau devient plus souple, douce et lisse car elle mieux hydratée. Le teint est plus lumineux.
– le peeling superficiel (acide glycolique) pour redonner de l’éclat au teint.
Le peeling à l’acide glycolique provoque une destruction des couches les plus superficielles de l’épiderme. Cette technique permet de renouveler l’épiderme superficiellement par l’application d’un liquide sur la peau (l’acide glycolique) qui entrainera une desquamation contrôlée. Cette desquamation restera légère, un peu comme après un “coup de soleil” et peu gênante. Le coup d’éclat vient de la création d’une « peau neuve » suite au pelage très léger et à la répétition de l’acte. L’acide glycolique est un « acide de fruit » (alpha hydroxy acide ou AHA) extrait de la canne à sucre, qui diminue l’adhésion des cornéocytes (cellules cutanées constituant la couche cornée, la plus superficielle de l’épiderme). C’est une substance non toxique et ne provoquant pas d’allergies.

– le lipofilling

Le lipofilling des pommettes est une opération de chirurgie esthétique qui vise à remplir de manière définitive des pommettes plates, affaissées ou asymétriques. Le principe consiste à prélever de la graisse dans une zone qui en est riche et à réinjecter les cellules graisseuses dans les pommettes. Il s’agit de la propre graisse du patient.

Gestes médicaux

L’injection d’acide hyaluronique :
Concernant la technique de restauration des pommettes proprement dite avec le produit volumateur, le point d’entrée de la canule se situe au niveau externe de l’apophyse zygomatique. Les injections sont profondes en sus-périosté, c’est à dire contre l’os malaire.
Le médecin effectue une injection en éventail, jusqu’à l’obtention d’un volume suffisant.
Il peut également injecter le produit volumateur à l’aide d’une aiguille, en bolus directement contre l’os, par voie cutanée ou endobuccale.
Pour un résultat optimal, il pourra compléter son geste par un traitement de la vallée des larmes, du sillon naso-génien, du pli d’amertume, et de l’ovale. Il peut y ajouter un traitement volumateur des tempes et du menton pour réaliser une volumétrie faciale ou une restauration des volumes du visage ou un véritable lifting médical du visage.

Le mesolift (acide hyaluronique) :
À l’aide d’une seringue de mésothérapie, le praticien injecte un mélange nutritif et revitalisant d’acide hyaluronique, de vitamines et de minéraux aux propriétés hydratantes et antioxydantes.
Les contre-indications sont celles des injections, à savoir des troubles de la coagulation, des allergies aux composants, des maladies auto-immunes, de l’eczéma et des infections cutanées en cours.

Le peeling superficiel (acide glycolique) :
La peau doit être préparée chez soi pendant 3 semaines par l’application d’une crème formulée par le médecin, légèrement exfoliante (à la vitamine A acide ou à l’acide glycolique, etc…). Cette préparation mettra au repos les mélanocytes (cellules qui fabriquent les pigments de la peau) afin de prévenir les risques de pigmentation (traces brunes) après les peelings. Durant la séance, après nettoyage et dégraissage de la peau à l’aide de lotions spécifiques, le médecin applique le produit au moyen d’un instrument (compresse, pinceau, coton…). Ensuite, la solution acide est neutralisée rapidement avec une lotion alcaline puis rincée à l’eau. Une crème adoucissante est alors appliquée. Plusieurs séances sont nécessaires (entre 3 et 10 en général). Elles doivent être espacées d’une semaine à 4 semaines et complétées par l’application le soir d’une crème contenant de l’acide glycolique.
Suite au peeling, la peau peut rosir et desquamer.

Le lipofiling :
Il s’agit de récupérer de la graisse du patient au moyen de fines canules d’aspiration dans des zones en excès (souvent le ventre ou les cuisses). Cette graisse est réinjectée au moyen de canules encore plus fines pour ne provoquer aucune cicatrice. Pour optimiser le résultat, la graisse est placée de la profondeur jusqu’à la surface. Un excès de volume est nécessaire car il existe une perte quantitative de la greffe (maxi 30%).
Des ecchymoses sont fréquentes au visage et ne durent que quelques jours. Le résultat final s’obtient en quelques semaines (8 semaines en moyenne). L’opération se déroule en clinique, sous anesthésie locale et en ambulatoire.
Le résultat est définitif contrairement aux techniques par injections de produits volumateurs.
Le rendu est naturel et de consistance souple.
Le lipofiling étant une greffe de cellules vivantes donc complètement biologique, il ne présente aucun risque d’allergie, de formations de coques ou de rejet.
En revanche, s’agissant d’une opération, un lipofiling nécessite une courte hospitalisation.

Pour de plus amples informations