Poches sous les yeux

Les poches sous les yeux relèvent d’un amas de graisse et/ou d’eau qui se développe sous les paupières inférieures. Plusieurs facteurs sont impliqués dans leur apparition tels que l’âge, l’hérédité mais aussi des éléments liés à l’hygiène de vie : le stress, le manque de sommeil, l’excès d’exposition au soleil, une alimentation trop riche en graisse, la consommation de tabac ou l’alcool. Les poches sous les yeux ont tendance à s’accentuer avec l’âge car la peau perd de sa tonicité et laisse affleurer le coussinet graisseux qui protège l’œil des parois osseuses.

Le regard est fatigué, les yeux sont gonflés toute la journée, bouffis, et ce même après une bonne nuit de sommeil… Alors que les poches liées à une rétention d’eau s’estompent grâce à un drainage, les poches provoquées par une hernie graisseuse au niveau de la paupière inférieure nécessitent un traitement chirurgical.

Traitement :

Pour ouvrir le regard et lui redonner de sa fraicheur, le traitement de choix est chirurgical. Il consiste en une opération nommée « blépharoplastie ».

Le procédé tient compte de la quantité de peau et de tissu graisseux à retirer. Généralement, deux interventions sont proposées : une correction au niveau de la paupière supérieure et une correction au niveau de la paupière inférieure.

L’acte est rapide, sans séquelles et offre des résultats définitifs quel que soit l’âge. Il permet de retrouver un regard rajeuni et apaisé.

Gestes médicaux

La blépharoplastie consiste à retirer le bourrelet graisseux qui forme la poche. L’exérèse peut être associée si nécessaire à une résection cutanée.

L’intervention se fait en ambulatoire. Au préalable, le patient doit avoir fait  un examen sanguin et consulté un anesthésiste. Il arrive à jeun le jour j. L’équipe le met sous sédation légère, complétée par une anesthésie locale. Une anesthésie générale, rapide et peu profonde, peut être proposée aux personnes très anxieuses.

Grâce à la méthode transconjonctivale, le chirurgien procède à une incision au laser en passant par la conjonctive (partie rouge à l’intérieur de la paupière) et retire la hernie graisseuse.

L’acte chirurgical dure une trentaine de minutes. Le patient peut regagner son domicile au bout de 3 à 4 heures, mais il lui est interdit de conduire. Parfois, apparaît un léger gonflement.

Les résultats sont immédiatement visibles. La chirurgie est indolore et ne laisse pas de cicatrices. Les fils sont résorbables. Un petit pansement sous l’œil doit être gardé durant 4 à 5 jours.

Une visite pour vérification est prévue quelques semaines plus tard. Il est impératif de se protéger du soleil les jours qui suivent l’intervention et de porter des lunettes de soleil durant 4 à 5 jours.

 

Parfois, lorsque la peau se relâche, l’acte chirurgical recommandé est un lifting palpébral. L’intervention se fait en ambulatoire. Le patient est sous sédation générale.

L’acte consiste à inciser au ras des cils inférieurs et retirer la poche de graisse. Puis le chirurgien retend la peau de la paupière. L’opération dure de 30 à 45 minutes.  Le patient peut repartir une demi journée plus tard. Les sutures sont résorbables et complétées de sutures cutanées adhésives (Stéristrips), à garder six jours environ. La douleur est supportable et peut être soulagée par des antalgiques. Bleus et gonflement subsistent durant une semaine. Les résultats sont visibles au bout de quinze jours. Au 21e jour, il est recommandé de faire une visite de contrôle. Comme l’incision se fait faite au ras des cils il n’y a pas de cicatrice visible. Le regard parait rajeuni et frais !

Pour de plus amples informations