Paupières tombantes

Il s’agit d’un affaissement de la paupière supérieure qui entraîne un excès de peau formant un repli. Cet affaissement est aussi appelé ptosis, ptôse palpébrale, ptôse des paupières ou blépharoptôse. Il est la conséquence d’un déficit du muscle releveur de la paupière. Le relâchement peut être plus ou moins important, unilatéral ou bilatéral. Il est susceptible d’ entrainer à terme une gêne de la vision due à l’excès de peau. 

Différentes structures peuvent être touchées : le muscle, son aponévrose (membrane fibreuse qui entoure le muscle), ou encore les connexions nerveuses.

Des paupières tombantes donnent instantanément l’air triste et plus âgé. Le regard est terne et fatigué.

Plusieurs facteurs sont impliqués dans l’apparition du ptosis : l’hérédité, le stress, le manque de sommeil, la consommation d’alcool, le vieillissement naturel …

Pour toutes ces raisons,  la peau perd de son élasticité, les paupières apparaissent alors boursouflées et tombantes.

Traitement :

Tant que l’excès de peau n’est pas trop important, il est possible de pratiquer une injection de toxine botulique (botox) pour son effet tenseur.

Des injections d’acide hyaluronique sont également envisageables pour réhydrater le derme.

En cas d’excédent cutané trop important, le traitement de choix est la chirurgie, appelée  blépharoplastie supérieure.

Elle donne de très bons résultats et offre un air reposé et rajeuni au regard.

La pose de fil de suspension résorbable est à l’étude et sera peut être une solution efficace pour palier la chute des paupières. Toutefois, cette technique ne règle pas à ce jour problème de l’excès cutané.

Enfin, si la chute de la paupière est trop marquée, un lifting du sourcil peut être réalisé en même temps. 

Les gestes médicaux

L’injection de toxine botulique (botox) le long du rebord externe de l’œil permet de décontracter le muscle orbiculaire et donc de relever le sourcil et la paupière.

Des injections d’acide hyaluronique permettent de combler et réhydrater le derme. Le muscle frontal devient ainsi plus fort et les paupières sont rehaussées.

La chirurgie ou blépharoplastie supérieure consiste à retirer l’excès de peau, via une incision très fine et cachée.

L’intervention se fait en ambulatoire. Au préalable, le patient doit avoir fait  un examen sanguin et consulté un anesthésiste. Il arrive à jeun le jour j. L’équipe le met sous sédation légère, complétée par une anesthésie locale. Une anesthésie générale, rapide et peu profonde, peut être proposée aux personnes très anxieuses.

Grâce à la méthode transconjonctivale, le chirurgien procède à une incision au laser en passant par la conjonctive (partie rouge à l’intérieur de la paupière) et retire la hernie graisseuse.

L’acte chirurgical dure une trentaine de minutes. Le patient peut regagner son domicile au bout de 3 à 4 heures, mais il lui est interdit de conduire. Des ecchymoses peuvent apparaître et causer une gêne. En général, compter entre 1 à 3 semaines pour leur disparition. La chirurgie est indolore et ne laisse pas de cicatrices. Les fils sont résorbables. Un petit pansement sous l’œil doit être gardé durant 4 à 5 jours.

Une visite pour vérification est prévue quelques semaines plus tard. Il est impératif de se protéger du soleil les jours qui suivent l’intervention et de porter des lunettes de soleil durant 4 à 5 jours.

Pour de plus amples informations