Description

Les lèvres bien dessinées charnues, au volume équilibré jouent un rôle essentiel dans l’harmonie du visage. Des lèvres pulpeuses reflètent la beauté, la jeunesse et même la santé d’une personne.

De tout temps, les lèvres ont revêtu un rôle important dans la séduction. Quoi de plus sensuel et féminin effectivement qu’une bouche bien dessinée ? Mais pour certaines, des lèvres trop fines sont sources de complexes voire d’un manque de féminité.

Les lèvres sont perpétuellement observées puisqu’impliquées dans la communication verbale. Et même sans parler, elles expriment des émotions : joie, tristesse, colère.

Parfois, bien qu’une personne soit joyeuse et pleine de vie, son visage parait triste et ne correspond en rien à ce qu’elle ressent au fond d’elle. En réalité, l’air triste est lié au vieillissement du visage que des facteurs peuvent amplifier : le tabagisme et l’excès d’exposition au soleil.

Le contour de la lèvre (l’ourlet) n’est qu’une dimension de vos lèvres. Les lèvres sot effectivement composées de trois unités anatomiques : la lèvre blanche (la partie à la base des narines), la lèvre rouge (le vermillon) sur le versant muqueux et le contour (l’ourlet). Avec le temps, les modifications s’opèrent sur toutes ces dimensions : les coins de la bouche s’affaissent, les lèvres s’amincissent, ce qui donne l’air triste, pincé ou amer. Le contour de la lèvre est moins bien défini. L’arc de Cupidon et les crêtes philtrales (verticales sous le nez) s’aplatissent un peu.

La lèvre rouge se déshydrate et perd de sa tonicité.

De petites ridules verticales perpendiculaires inesthétiques apparaissent au-dessus de la lèvre supérieure. C’est le fameux plissé soleil ou « code-barres ». 

Le rouge à lèvres déborde, file, et suit le tracé fendillé des ridules.

Des solutions existent pour ré-ourler vos lèvres et leur redonner un coup d’éclat.

Longtemps les sourires corrigés par la médecine esthétique faisaient rarement envie. Et pourtant, 15 % des Européennes souhaiteraient améliorer leurs lèvres. Pour autant, ces femmes ne souhaitent pas le sourire charnu d’Angelina Jolie ou de Scarlett Johansson. Les lèvres grossières de type « duck-face » (bouche de canard) ont eu tendance à rendre sceptiques les patientes qui ne cherchaient pas l’effet de mode d’une moue outrageusement pulpeuse. Celles qui consultent hésitent parfois très longtemps, par peur du « désastre  ». Les lèvres sont démesurées, ont été trop remplies ou comblées avec un acide hyaluronique très volumateur. Le bombé pas naturel d’un dessus de lèvre est lié à un lissage mal dosé de l’acide hyaluronique. Si la bouche est trop large, la correction des commissures a été excessive. Quant à un sourire asymétrique, il est dû à la diffusion d’une toxine botulique au-delà du muscle visé.

Heureusement ; ces « dérapages » se font de plus en plus rares.

Les techniques ont évolué, se sont affinées et les solutions aboutissent à des lèvres charnues mais raffinées. Nos médecins ont à cœur de vous offrir un résultat naturel, discret et quasi-insoupçonnable.

Pour ce résultat naturel, l’augmentation doit être subtile et respecter l’anatomie de votre visage. Finie la tendance « Kim Kardashian » qui faisait fureur outre-Atlantique, mais en laissait plus d’une perplexe en Europe.

Il est possible aujourd’hui de retoucher, repulper voire corriger des lèvres jugées trop fines ou asymétriques tout en obtenant un résultat quasi insoupçonnable. L’objectif de votre médecin sera de ne pas altérer ou déformer la morphologie initiale de vos lèvres. Ce que nous nommons la “natural French look” est l’opposé de la caricaturale « duck face ».   Redessiner l’ourlet des lèvres doit juste donner de la sensualité à votre bouche, pas de la vulgarité.

Lors d’une consultation, le médecin va analyser tout le périmètre buccal et même le menton. Il étudiera le type de lèvres, la projection, le profil, les rides, l’angle avec le nez pour vous proposer la solution la mieux adaptée à votre besoin et votre demande : une bouche visiblement plus pulpeuse tout en restant naturelle et élégante.

Traitement :

Pour redessiner le contour de la bouche, redéfinir l’ourlet des lèvres, votre médecin, soucieux d’un résultat naturel, optera pour une méthode à base d’injections volumatrices. C’est la solution la plus populaire et efficace pour obtenir une bouche plus pulpeuse, contrer la perte de volume liée à l’âge, équilibrer la partie inférieure et supérieure des lèvres ou encore corriger une asymétrie.

Votre médecin vos proposera une injection d’acide hyaluronique, plutôt que d’utiliser des produits non résorbables de type silicone ou dérivé de la silicone. En cas de mauvais résultat, avec ces substances, les effets peuvent être désastreux et difficiles à corriger. Suite à l’injection de ces produits, de nombreux effets secondaires ont été observés : infections, réactions inflammatoires de type granulomes.  De plus, es produits sont difficiles à extraire en cas de mauvaise tolérance.

Pour cette zone délicate du visage, l’injection d’acide hyaluronique est donc un traitement particulièrement recommandé. Chaque localisation requiert un acide hyaluronique spécifique (plus ou moins dense, plus ou moins élastique). Par exemple, l’acide hyaluronique pour repulper les lèvres sera différent de celui utilisé pour apporter du volume aux pommettes. Un acide hyaluronique peu réticulé et hydratant, sera privilégié pour des lèvres déshydratées et/ou jeunes, alors qu’un acide hyaluronique plus concentré conviendra à des lèvres aplaties et/ou mâtures. Grâce à une injection à l’aide d’une aiguille très fine, sous anesthésie locale, le praticien peut remodeler les lèvres à la demande avec la création de courbes et de volumes harmonieux.

La bouche ainsi redessinée ou regonflée retrouve un aspect plus juvénile. Le maquillage s’en trouve facilité.

 

L’injection d’un acide hyaluronique est idéale pour :

Redessiner le contour de la bouche, de ré-ourler les lèvres inférieures et supérieures.

Offrir un effet « gloss » à la bouche (apport de trophicité par injection au niveau superficiel des lèvres).

Repulper les lèvres en apportant plus de volume (injection précise en profondeur) pour une bouche plus charnue mais naturelle.

Combler et lisser les fines ridules verticales débutantes autour de la bouche.

Remonter les coins des lèvres (commissures labiales) et traiter les plis d’amertume.

 

Naturellement présent dans notre organisme, l’acide hyaluronique ne risque pas d’être rejeté. Constituant naturel de la peau, il confère des propriétés d’élasticité et de densification au derme. Il est bio-compatible et bio-résorbable par votre peau.

Le produit n’est pas identifié comme un élément étranger à notre corps, bien qu’il soit obtenu par biosynthèse. De plus, il ne nécessite pas de tests de compatibilité préalables.

Les résultats sont immédiatement perceptibles et l’acide hyaluronique ne présente généralement aucun risque d’allergie ni de développement de maladies immunitaires. Les résultats obtenus durent environ un an, toutefois, ils peuvent varier selon la situation, la zone à traiter et la personne.

Gestes médicaux

Pour assurer des résultats harmonieux, les injections d’acide hyaluronique dans les lèvres doivent être réalisées avec délicatesse et minutie. Le praticien choisira la technique et la texture d’acide hyaluronique la mieux adaptée à votre situation.

Les acides hyaluroniques n’ont pas tous les mêmes densités. Certains ont une viscosité identique aux tissus de la zone labiale et ont été élaborés spécifiquement  pour cette partie anatomiquement très délicate.
Le praticien procèdera à une petite anesthésie locale pour votre confort. Un anesthésiant (lidocaïne) est aussi présent au sein du gel d’acide hyaluronique et permet de limiter les douleurs lors de l’injection. Toutefois, une crème anesthésiante peut être appliquée en amont de la séance afin de réduire l’inconfort.

Les aiguilles utilisées sont très fines. Il s’agit de canules dont l’extrémité ne pique pas pour assurer un soin indolore. Le risque d’hématome s’en trouve ainsi diminué.

Plusieurs techniques d’injection d’acide hyaluronique sont utilisées pour restructurer les lèvres et effacer les signes de vieillissement.

Parmi elles, le nappage. Grâce à  cette technique, le médecin dispose le produit en éventail pour éviter les boules et poches qui se forment sous la peau.

Une autre méthode consiste à modifier le point de contact entre les lèvres et les dents. Cette technique offre plus de volume aux lèvres et permet de sublimer leur ligne.

Pour redessiner le contour des lèvres ou l’ourler, le praticien insère des canules dans l’arc de Cupidon : zone située entre la lèvre blanche et la lèvre rouge. L’acide hyaluronique est injecté au fur et à mesure que cette canule est retirée.

 

Après le traitement, le médecin pratique un léger massage avec une crème à base d’arnica. Les injections d’acide hyaluronique ne laissent que très peu de traces.

Les lèvres peuvent être légèrement gonflées durant 24 heures à 72 heures maximum.

Des rougeurs et/ou un léger œdème peuvent apparaître au niveau des points d’injection mais sont facilement camouflables grâce à un maquillage adapté. Oedèmes et rougeurs disparaîtront au bout de quelques jours. Il est également possible d’appliquer de la glace sur les lèvres afin d’apaiser les sensations désagréables.
Vous pouvez reprendre immédiatement votre activité professionnelle sans éviction sociale. Il faut attendre 24 heures pour que le résultat final soit parfait.

Afin d’éviter toute sur-correction, les injections doivent se faire en plusieurs rendez-vous.
Une consultation de contrôle est souvent réalisée une dizaine de jours après l’injection.

La durée de la séance dépend du nombre de zones traitées. En général pour ourler une lèvre, il faut compter 30 minutes.

Les injections d’acide hyaluronique sont possibles à tout âge, en revanche il est préférable d’attendre 18 ans afin d’entamer des actes de médecine esthétique.

 

Quelques recommandations avant et après une injection d’acide hyaluronique au niveau des lèvres :

Arrêtez votre consommation de tabac et d’alcool

Parlez avec votre médecin pour éviter une éventuelle contre-indication (allergies, hypersensibilité à l’acide hyaluronique, infection cutanée, maladies auto-immunes ou affectant le système immunitaire, herpès labiaux, grossesse, allaitement) Arrêt de l’aspirine, des médicaments anti-inflammatoires 8 jours avant les injections.

Vérifiez que le produit utilisé par votre médecin ne présente aucune source allergisante pour vous.

Evitez cet acte en cas d’herpès.

Si vous êtes sensibles à la douleur, appliquez avant l’acte une crème anesthésiante EMLA (vendue en pharmacie) peut être appliquée une à deux heures avant, sur les zones à injecter.

Ne prenez d’aspirine ni d’anti-inflammatoire dans les 7 jours qui précèdent les injections pour éviter les risques de saignement et dans les 4 heures qui suivent les injections, sauf raison médicale.

Evitez les médicaments à base de vitamine C, E ou ginkgo biloba.

Signalez la prise d’anticoagulant

Ne pratiquez pas d’ activité sportive dans les 2 heures qui suivent les injections

Ne vous exposez pas sau soleil dans les heures précédant les injections et si il y a des hématomes post-injections

Ne massez pas trop fort votre visage dans les 24h qui suivent les injections

Evitez le sauna ou le hammam dans les 24h

Avantages et contre-indication concernant l’usage d’acide hyaluronique.

L’acide hyaluronique et le collagène sont essentiels au maintien de la structure des couches de la peau. Ce sont des  substances  tout  à  fait naturelles, présentes dans notre organisme.       

Alors que le collagène offre à la peau sa fermeté, l’acide hyaluronique nourrit  et hydrate le collagène.

Combiné à l’eau, l’acide hyaluronique remplit les espaces intercellulaires, ce qui contribue à son pouvoir hydratant exceptionnel.

L’acide hyaluronique sert à maintenir l’hydratation de la peau et participe à sa tonicité. Grâce à sa présence, notre peau est mise en beauté, douce, lisse et élastique, notamment au niveau du visage et des lèvres.

Sa quantité et sa qualité dans le derme diminuent progressivement avec l’âge. Avec le vieillissement, la  peau  se  dessèche,  se  fragilise,  et   les  premières rides apparaissent puis se creusent. Les

tissus se relâchent et le contour du visage se modifie.

L’acide hyaluronique est donc un peu une source de jouvence en médecine esthétique.  C’est pourquoi il est utilisé dans les produits de comblement et dans la plupart des cosmétiques actuels anti-âge.

Une peau hydratée en profondeur est une peau qui vieillit mieux et se ride moins.

 

L’acide hyaluronique que nous utilisons se présente sous la forme de gel transparent, plus ou moins visqueux. La viscosité de l’acide hyaluronique correspond à son caractère « réticulé ». Plus le degré de réticulation est élevé, plus le produit aura un caractère volumateur. Un acide hyaluronique faiblement réticulé sera, quant à lui, peu volumateur mais très hydratant.

L’acide hyaluronique que nous utilisons dans nos produits de comblement relève d’un dispositif médical contrôlé par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm).

Les injections d’acide hyaluronique sont contre-indiquées pour :

     – les femmes enceintes ou allaitantes,

     – les personnes ayant des antécédents d’allergie à l’acide hyaluronique,

les individus présentant des infections cutanées en cours (herpès labial notamment)

les personnes atteintes de maladies auto-immunes non stabilisées depuis au moins 1 an.

 

Pour de plus amples informations