Oeil creux ou paupière supérieure vide

L’œil creux ou « vide sur la paupière supérieure » résulte de la perte graisseuse de la zone périorbitaire et/ou d’une résorption osseuse au niveau du rebord supérieur de l’orbite. L’œil creux peut être d’origine congénitale ou être une conséquence du vieillissement. En effet, avec l’âge, la répartition naturelle des graisses du visage évolue et la graisse périorbitaire aura tendance à fondre, donnant ainsi un aspect squelettique et fatigué au regard.
Le phénomène peut s’accompagner d’une chute de la partie interne et latérale du sourcil avec augmentation de la hauteur de la paupière supérieure. Les yeux semblent enfoncés dans les orbites : creux et ombres ressortent davantage.

Parfois, l’oeil creux est la conséquence d’une blépharoplastie supérieure trop importante (ablation excessive de graisse et/ou de peau).

Traitement :

La correction de l’œil creux consiste à restaurer les volumes perdus et à remodeler les paupières supérieures et inférieures. Plusieurs gestes sont possibles :

Le comblement de la paupière supérieure par injection d’acide hyaluronique.

La restauration du relief de la paupière supérieure par injection de sa propre graisse dans le cadre d’un lipofilling.

La blépharoplastie, intervention chirurgicale qui vise à ouvrir le regard en ôtant l’excès de peau des paupières.

Les gestes médicaux

L’injection d’acide hyaluronique pour comblement de la paupière supérieure se déroule dans le cabinet médical. L’intervention ne nécessite pas d’anesthésie car le geste est peu douloureux.
Le praticien procède à une injection par microcanules, utilisant une aiguille à bout mousse arrondi afin d’éviter tout dommage collatéral.

Le point d’entrée de la canule dépend de l’appréciation du médecin. Il peut se faire au niveau de la partie externe du sourcil ou de sa partie médiane. Après une progression lente, le médecin dépose parcimonieusement l’acide hyaluronique le long du rebord osseux. Il doit éviter tout excès de produit qui donnerait un résultat disharmonieux. Pour amplifier les effets obtenus, cet acte peut s’accompagner d’un lift médical sans chirurgie de la paupière supérieure.

Il s’agit d’un lift du sourcil réalisé grâce à une injection de toxine botulique au niveau des muscles orbiculaire externe et corrugator. Le botox va élever le sourcil et le stabiliser. À ce geste est souvent associée une injection d’acide hyaluronique dans la partie externe du sourcil. Ceci afin de reformer le coussinet graisseux de charpy, pour contribuer à relever le sourcil.

Par ailleurs, le médecin injectera de d’acide hyaluronique au niveau du canthus externe pour le
renforcer et au niveau des tempes pour leur redonner du volume et harmoniser le regard en général.
Les résultats sont immédiats et dure environ deux ans. Rares sont les hématomes et s’il y a œdème, il ne persiste que quelques jours après l’intervention.

Cette technique doit être parfaitement maitrisée pour éviter tout risque d’irrégularité dans le résulta, de comblement excessif et surtout d’atteinte d’éléments nobles.

Pour ce faire, le praticien doit sélectionner une canule adaptée et opérer avec un geste lent et progressif.

La correction de l’œil creux, peut également être corrigée grâce à une blépharoplastie au niveau des quatre paupières (paupières supérieures et inférieures). Le chirurgien pratique de fines incisions au niveau des plis des paupières pour minimiser les cicatrices. Cette opération permet aussi de traiter les cernes accentués par un amas graisseux sous les yeux. Les résultats définitifs sont appréciables un à trois mois après l’intervention. La blépharoplastie n’est généralement envisagée que pour des patients de plus de quarante ans dont les premiers signes de relâchement cutané se sont installés. Toutefois, elle peut être réalisée dans le cadre de paupières tombantes liées à un facteur héréditaire.

Pour de plus amples informations