COMMENT TRAITER LE MENTON EN GALOCHE OU PROGÉNIE

Au même titre que les yeux, le nez, les joues, le menton participe à l’équilibre du visage.
Un menton est considéré comme harmonieux lorsu’il est possible de racer une ligne imaginaire qui part de la partie la plus saillante du front à l’aplomb du menton. Si ce n’est pas le cas, le menton est soit fuyant, soit saillant ou en galoche.
Un menton fuyant (« effacé ») se situe en arrière de la ligne imaginaire.
Un menton saillant, se situe au-delà de cette ligne imaginaire. Il se caractérise par une saillie de la houppe (muscle releveur du menton) ou de l’os mandibulaire.
Un menton saillant ou “en galoche” appelé aussi progénie est un menton long et relevé vers l’avant comme une « galoche » : chaussure de cuir grossière à semelle de bois.
Ce type de menton proéminent peut donner au visage un aspect sévère et affirmé.
Il peut provoquer une gêne psychologique, voire des complexes.

Dans environ 2 % des cas, la progénie est héréditaire. Il s’agit alors d’une caractéristique familiale : plusieurs membres d’une même famille ont la mâchoire inférieure plus avancée.
Le menton est une protubérance osseuse qui, lorsqu’il est en galoche, présente une proéminence des parties molles ou de l’os mandibulaire.
Dans la majorité des cas, un menton en galoche est causé par un mauvais positionnement de la mâchoire inférieure par rapport à la mâchoire supérieure. Au-delà de l’aspect inesthétique du menton, ces anomalies de la position du menton entrainent des problèmes fonctionnels et de santé.
Quand les mâchoires sont mal alignées, le problème n’est plus uniquement esthétique. En effet, le maxillaire plus étroit que la mandibule, vient bloquer la croissance du menton. Pour compenser, la mâchoire du bas aura tendance à s’avancer et le palais finira par s’atrophier.
Au fil des années, la malformation s’accentuera puisque le menton aura tendance à s’avancer de plus en plus. Ce phénomène peut entrainer des lésions de la gencive inférieure, pouvant favoriser le déchaussement des dents.

La chirurgie est alors l’ultime recours. Car, contrairement au traitement d’un menton fuyant ou en arrière, aucune solution médicale n’existe. La seule solution est chirurgicale et donne d’excellents résultats.
En corrigeant un menton disgracieux par génioplastie (chirurgie esthétique du menton), l’harmonie du visage est rétablie, le profil est ré-équilibré et les capacités fonctionnelles sont retrouvées.

Traitements

La génioplastie 

La génioplastie est une intervention chirurgicale qui permet d’améliorer la forme et la position du menton en rétablissant l’équilibre du visage de face comme de profil.
Si les anomalies de position du menton entraînent des déchaussements de dents ou une incapacité à fermer la bouche, une solution intégrative sera proposée pour traiter l’ensemble du bas du visage avec des techniques de chirurgie maxillo-faciale.En cas d’excès de graisse au niveau du menton, le chirurgien fera d’abord une petite lipoaspiration avant de commencer l’opération.La génioplastie va permettre de reculer le menton de deux manières différentes :

• Le fraisage de la partie inférieure du menton

• La fracture du menton (fracture de la tranche osseuse en excès et fixation sur la partie antérieure du menton pour conserver l’harmonie du visage).

La technique utilisée dépend de l’étendue de la projection du menton.

Gestes médicaux

Selon les indications, la génioplastie peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale, avec ou sans d’hospitalisation. Une anesthésie générale est nécessaire lorsque l’intervention associe d’autres actes chirurgicaux telle une rhinoplastie (on parle alors de « profiloplastie »).
La durée d’une génioplastie est comprise entre 30 minutes et 2 heures.
L’opération du menton commence par une incision réalisée sous le menton ou à l’intérieur de la bouche.

Selon les cas, le chirurgien procèdera à un fraisage ou à une fracture.
Le fraisage consiste à limer le bord inférieur du menton trop projeté. C’est une technique simple, les résultats sont immédiats et excellents.

La génioplastie de recul consiste à fracturer la tranche osseuse et à couper l’os en excès (ostéotomie) puis à refixer la partie antérieure du menton pour conserver des contours harmonieux. Parfois, des gestes de plastie des muscles ou de la peau en regard sont réalisés pour les remettre en tension.
La génioplastie de recul est une technique plus lourde que le fraisage. Elle peut donc engendrer des complications plus fréquentes que le fraisage, notamment des asymétries. Dans ce cas, il sera possible de procéder à une génioplastie de correction.

Suites opératoires et résultats :
Une génioplastie entraine une petite cicatrice sous le menton lorsqu’une incision est pratiquée à cet endroit. Dans le cas d’une incision buccale, la cicatrice est plus grande mais complètement cachée.
Dans la plupart des cas, la chirurgie esthétique du menton n’est pas douloureuse. Toutefois, dans les premiers jours qui suivent la génioplastie, vous pourrez ressentir des douleurs modérées liées à un œdème ou des ecchymoses. Il vous sera possible de faire bouger votre mâchoire sans risque. Si la génioplastie prend d’abord la bouche comme voie, il est normal de ressentir une gêne pour s’alimenter les premiers jours. Il est conseillé de manger mou et froid les 2 premiers jours, voire de privilégier les aliments liquides ou semi-liquides pendant quelques jours.
A la suite d’une chirurgie esthétique du menton, l’éviction sociale est de courte durée. L’activité professionnelle peut être reprise après une semaine de convalescence. Il est important d’éviter toute activité qui pourraient provoquer un choc au niveau du menton pendant au moins six semaines. Un pansement modelant devra être porté sous le menton pendant une semaine.
Le menton sera gonflé et présentera des oedèmes durant une à deux semaines.
Les cicatrices sont cachées dans la bouche. Apres l’intervention, une gène peut être ressentie pendant 2 ou 3 semaines.

Le résultat d’une génioplastie est visible immédiatement et peut être apprécié lorsque l’œdème disparait complètement (entre 2 et 4 semaines généralement). Le résultat peut être considéré comme définitif après un mois et demi à 3 mois.
Les risques de cette opération sont les mêmes que pour toute intervention chirurgicale.
Fumer augmente le risque de complications chirurgicales de toute chirurgie. L’arrêt du tabac 6 à 8 semaines avant l’intervention élimine ce risque supplémentaire.

Remarque : Une génioplastie permet de corriger la forme du menton. Elle n’est pas indiquée pour les personnes souffrant d’un « double menton », à savoir un excès de graisse au niveau du menton. D’autres techniques sont indiquées pour traiter le double menton.

 

Pour de plus amples informations