Bosse sur le nez

Etant situé au milieu du visage, l’appendice nasal joue un rôle évident sur l’apparence esthétique. S’il est ou semble disgracieux, la personne peut manquer de confiance en elle.
Une bosse proéminente s’avère donc être source de complexes chez les hommes comme chez les femmes. L’origine de la bosse peut être congénitale, consécutive à un traumatisme ou au vieillissement.
La bosse se forme dans la partie osseuse du nez à la suite d’une cyphose naturelle ou d’un choc.
Parfois, la bosse occasionne des difficultés respiratoires, notamment si l’appendice nasal a subi une fracture.
La déformation du nez peut effectivement être liée à une déviation de la cloison nasale et avoir des répercutions sur le plan fonctionnel : difficultés pour respirer et congestions.
Il existe aujourd’hui plusieurs techniques pour estomper la bosse d’un nez et ainsi offrir plus d’harmonie au visage.

Le résultat doit être irréprochable tant il se voit. D’où l’importance de bien dialoguer avec son chirurgien. Cet échange est capital puisqu’il va déterminer ce que désire le(la) patient(e), ce qui est techniquement réalisable et ce qui est esthétiquement adapté. Intervenir sur un nez entraîne toujours une transformation importante au niveau du visage, pouvant en modifier l’harmonie.
Pour bien cerner les objectifs de la rhinoplastie, le patient doit parfaitement expliquer ses attentes et les changements désirés. Le chirurgien travaille à partir de photographies médicales noir et blanc et/ou de simulation sur ordinateur (morphing). Ces simulations permettent d’imaginer le résultat escompté.

Traitement :

L’injection d’acide hyaluronique
Parmi les méthodes utilisées pour aplanir une bosse sur le nez, l’injection d’acide hyaluronique est la moins onéreuse et la moins invasive. Le chirurgien remodèle le nez grâce à l’injection d’un produit parfaitement toléré par le corps.
C’est une solution pour celles et ceux qui craignent le bistouri, ou qui souhaitent avoir un aperçu du résultat avant une intervention définitive. En effet, après environ un an, l’acide hyaluronique est absorbé par le corps et la bosse réapparait.

La rhinoplastie
Le terme de rhinoplastie désigne la correction du nez par chirurgie plastique. Le nez est formé d’une structure osseuse dans sa partie supérieure, et de cartilages dans sa partie basse.
La rhinoplastie permet d’intervenir sur l’os comme sur les cartilages ; sur les fonctionnalités, la taille et/ou la forme du nez.
La rhinoplastie fonctionnelle a pour but de redresser la cloison, source d’une difficulté respiratoire.
La rhinoplastie esthétique quant à elle, vise à modifier la morphologie du nez, soit au niveau de sa partie supérieure osseuse, soit de sa partie inférieure mobile dite cartilagineuse. Une septo-rhinoplastie permet d’associer les chirurgies fonctionnelle et correctrice.
Concernant la bosse du nez, le chirurgien pratique une ostéotomie : opération qui consiste à raboter l’os du nez jusqu’à obtention du profil souhaité. Il corrige l’arête « dorsum nasal » en agissant sur l’os et le cartilage pour l’affiner et retirer la bosse ostéo-cartilagineuse disgracieuse. Pour bien affiner le profil, il pourraêtre indiqué de réduire également la base osseuse

Avec près de 15 000 opérations du nez réalisées par an, soit 5 % de la chirurgie esthétique, la rhinoplastie est l’une des opérations phares de la chirurgie esthétique en France. Cette intervention est pratiquée chez l’homme comme chez la femme. Il est recommandé d’attendre la fin de la croissance avant de réaliser une intervention plastique du nez. En général, la croissance nasale est correcte autour de 18 ans.
Plusieurs facteurs peuvent intervenir dans la technique chirurgicale et dans son résultat : la structure des os du nez, du cartilage, la forme du visage, la finesse de la peau…

La technique par ultrasons
Pour ceux et celles qui ont peur de la râpe et du marteau utilisés dans une rhinoplastie, la technique par ultrasons s’avère être une alternative intéressante. Cette nouvelle technique chirurgicale corrige le nez de façon moins invasive et plus précise.
Elle est aussi indiquée pour les patients de plus de 45 ans chez qui les os sont plus fragiles et cassants. La micro-abrasion occasionnée par les mouvements ultrasoniques est moins traumatisante qu’une fracture par à-coups. Cette méthode permet de sculpter sans casser, d’opérer avec des gestes plus doux mais aussi plus précis.

Gestes médicaux

Correction par acide hyaluronique
L’injection se fait en 30 minutes. Il est possible d’aller travailler sitôt l’intervention terminée, car les résultats sont immédiatement visibles et sans trace d’ecchymose ou de cerne. Cette solution pour enlever la bosse sans chirurgie présente toutefois l’inconvénient de sa faible durée de vie : 6 mois à 1 an.

Technique par ultrasons
Les ultrasons permettent de couper, lisser, polir les os et les cartilages durs sans casser et sans abîmer les tissus ni les muqueuses environnants. Etant plus petits que les outils utilisés en rhinoplastie, les ultrasons permettent un véritable travail de précision.

Pour une rhinoplastie
L’opération se pratique sous anesthésie générale. Une hospitalisation de 24h est nécessaire. Pour éviter les cicatrices visibles, des incisions sont réalisées à l’intérieur du nez ou sur la base des ailes.
Après la chirurgie, le praticien insère dans chaque narine des mèches ou tampons qui seront ôtés dès le lendemain, avant la sortie du patient. Une attelle en résine ou un plâtre protégeront le nez suite à l’intervention et seront retirés qu’après 5 à 7 jours selon les cas.
Une rhinoplastie provoque des douleurs peu importantes pour le patient. Toutefois, il est fréquent d’observer un gonflement et/ou des bleus autour des yeux et du nez. Pour retrouver une respiration confortable, il faudra attendre plusieurs jours, le temps de la fonte de l’œdème.
Le résultat définitif s’observe au bout de 3 à 6 mois.

Pour de plus amples informations