Angiomes

Les angiomes sont des taches rouges, plus ou moins foncées sur la peau. Ils varient en termes de couleurs, de tailles et de formes. Ces malformations cutanées se situent au niveau des vaisseaux sanguins, des veines, des artères des capillaires ou des lymphatiques. Elles sont causées par une dilatation exagérée de vaisseaux sanguins, une « ectasie vasculaire », sans signification pathologique le plus souvent et d’origine inconnue.

Les angiomes se trouvent sur le visage, le tronc, les bras, les jambes. Mais parfois, ils peuvent aussi toucher certains organes comme le foie ou le cerveau. La plupart des angiomes apparaissent dès la naissance (angiomes congénitaux): 4 à 8% des nourrissons de la population blanche occidentale naissent avec au moins un hémangiome. 

Certains angiomes s’acquièrent plus tard (angiomes acquis).

Il existe plusieurs sortes d’angiomes : les angiomes rubis, caverneux, les angiomes stellaires, les angiomes plans, appelés aussi « taches de naissance » ou « taches de vin « , les hémangiomes et les lymphangiomes. Les hémangiomes du nourrisson apparaissent rapidement après la naissance, augmentent de taille sur les 6 à 12 premiers mois de vie, mais s’estompent souvent avant l’adolescence. Lorsqu’il s’agit« lymphangiomes », ce sont les lymphatiques, qui sont touchés.

Les angiomes rubis, punctiformes, rouges vifs, sont répartis sur les régions couvertes (tronc, abdomen).

Les angiomes stellaires, touchent préférentiellement le visage (lèvres, nez, joues) et les extrémités (doigts). Ils s’accompagnent d’une arborescence de télangiectasies radiaires centrées sur un capillaire.  Ces angiomes peuvent être le signe d’une insuffisance hépato-cellulaire, surtout quand ils sont nombreux. Ils sont fréquents chez la femme adulte et l’enfant.

Les angiomes capillaires, de teinte bleu-violacées sont fréquemment localisés au niveau des lèvres. Lorsqu’ils sont en quantité importante, avec des atteintes linguales et digitales, ils peuvent être le signe d’une maladie de Rendu-Osler (angiomatose héréditaire autosomique dominante). Asymptomatiques, il leur arrive de se thromboser, et de prendre une teinte noire. Ils sont à différencier d’une pigmentation mélanocytaire (nævus, mélanome).

Les angiomes plans (malformations capillaires) sont des taches rouges, sans chaleur associée, qui ne s’effacent pas à la pression du doigt. Ils sont présents dès la naissance et ne disparaissent pas spontanément. Au contraire, leur taille augmente de façon proportionnelle avec la croissance de l’enfant.

Les angiomes veineux, sont situés à l’extrémité des membres. Ils peuvent ressembler à des varices mais leur volume est variable selon la position (debout ou allongée).

Les angiomes ne causent généralement aucune douleur et n’ont, pour les formes les plus banales, pas de retentissement clinique. Toutefois, ils sont souvent sources de complexes.

 

Traitement

Le médecin pratiquera une écho-Doppler afin de préciser le diagnostic et déterminer l’étendue des lésions. Il est conseillé d’effectuer un suivi médical, afin de prévenir d’éventuelles et très rares complications (thromboses).

Pour atténuer, voire à supprimer l’angiome, sans laisser de cicatrices, le laser reste la meilleure des techniques. Laser Nd-YAG, laser KTP, laser à colorant pulsé, Dye…votre médecin vous expliquera leur spécifiés afin de vous éclairer dans votre choix.
Le laser à colorant pulsé est utilisé depuis 25 ans car il ne comporte aucun risque d’irradiation puisqu’il s’agit uniquement de lumière.

L'intervention

En général, 2 à 4 séances suffisent pour faire disparaître la lésion. Il faut attendre 4 à 5 semaines entre deux séances.

Une heure avant la séance, il faut appliquer une crème anesthésiante sur la zone à traiter. Parfois, le praticien recourt au « gaz hilarant » qui associe une action anxiolytique et euphorisante à un effet antalgique. Si l’angiome est important, une anesthésie générale est possible.

La séance dure une demi-heure. Le patient peut ressentir des petits coups d’élastiques, atténués par la crème anesthésiante. Après une séance de laser, il ne faut pas s’exposer au soleil pendant deux mois.

Peuvent apparaître quelques points de brulures, voire des tâches pigmentaires inflammatoires post-brulures (toujours réversibles au bout de plusieurs semaines).

Plus rarement,  après la séance, l’angiome peut se colorer en bleu-violet ou gonfler, à cause d’un purpura (petites taches de sang sous la peau) ou d’un œdème. Ces signes régressent dans les 5 à 15 jours qui suivent la séance.

Pour de plus amples informations